Vous êtes ici

Tous les articles

J’adore les macarons, mais après avoir goûté les meilleurs, c’est vrai que ça devient difficile de trouver quelque chose qui est au même niveau. Les meilleurs macarons, selon moi, se trouvent à la pâtisserie “Hugo et Victor”, qui s’appelle aussi “La Pâtisserie de Luxe.”  J’ai déjà écrit sur les macarons de “Hugo et Victor” (regardez mon article “10 gourmandises à ne pas rater à Paris), et je les emploie toujours comme un point de comparaison avec les autres macarons.

Ce week-end, j’ai eu la chance de déjeuner dans un salon de thé que j’avais très envie d’essayer depuis ma première fois à Paris : Les Deux Abeilles. Plusieurs amis m’ont dit que ce salon de thé adorable et intime ne sert pas seulement des plats salés extrêmement goûteux, mais aussi des desserts exceptionnels. Aujourd’hui, je vous présente une de ces pâtisseries, qui ne m’a pas du tout déçu, le clafoutis aux poires.

Au-delà des stéréotypes qu’on attend quand on arrive en France, particulièrement à Paris, il y a beaucoup plus de cette culture que ce à quoi nous nous attendions et inversement. Pour  moi, c’était très intéressant de voir comment les cultures française et américaine se voient et comment chacun se comporte dans certaines circonstances. Avec la connaissance de ces différences, on peut mieux s’assimiler à la culture française. Mais pourquoi est-ce que c’est important à mon avis de s’assimiler à la culture française quand on habite à Paris ?

Le week-end dernier je suis allée au marché de Maubert-Mutualité dans le 5ème arrondissement. C’était ma première fois dans un marché de cette taille. Il y avait de tout : du vin, du fromage, du foie gras, du chocolat, des fruits et beaucoup d’autres choses. C’était intéressant pour moi parce que j’avais la chance de voir des spécialités françaises. Comme j’ai goûté chaque chose, j’ai parlé avec le vendeur de sa spécialité et de son produit préféré. J’ai remarqué que beaucoup de vendeurs ont reçu des prix pour leurs produits, comme le pâté de canard que j’ai gouté.

C’est un cliché aussi vieux que le temps, que les Français sont le peuple de l’amour et de la romance et Paris est leur cœur entiché. Quelle fille ne rêve pas de se retrouver assise sous la Tour Eiffel, un verre de vin rouge à la main et un beau Parisien lui chuchotant des mots enivrants dans le beau langage romantique qu’est le français ?

La première chose qui me frappe dans le métro à Paris, c’est le silence.  Bien qu’il y ait toujours beaucoup de gens dans le métro, personne ne parle.  De temps en temps, on entend un « pardon » de quelqu’un qui essaie de quitter le train.  On voit des groupes de deux ou trois amis qui parlent à voix basse entre eux.  Quelquefois, les touristes parlent d’une voix forte. Plusieurs fois, j’ai vu de grands groupes de jeunes qui riaient et bavardaient.  Cependant, la norme est le silence. 

À mon avis, la vie est toujours mieux avec de la musique. Alors quelle bonne surprise pour moi de me rendre compte qu’on peut trouver de la musique partout dans Paris ! On peut l’entendre quand on marche dans les rues, dans les stations de métro, ou même pendant qu’on prend le métro. Alors, voilà un petit récit des musiciens que j’ai rencontré pendant le premier mois de mon séjour à Paris.

Je ne suis pas doué pour faire des rencontres avec les gens. Je pensais que ce serait peut-être différent en France. Tout au contraire c’est beaucoup plus difficile. Dans une langue différente, dans un pays étranger, je ne me suis pas encore fait d’amis et ça me déplaît. Je n’ai pas honte de le dire. En France, je me sens comme dans un rêve. Donc rien ne compte vraiment. Alors je dois décider maintenant si je vais me réveiller de ce rêve avec ou sans copains français.

Julian, Vanessa, Jania et Andrea,

Je voulais vous remercier pour votre présence et pour avoir encouragé mon équipe durant cette rencontre.

Cette finale contre Harnes était très importante pour moi et ce fut un plaisir de l’avoir partagée avec vous.

Nous avons gagné et remporté le titre de Champion de France de N1.

Merci encore!!

Anna,

joueuse du CSM Clamart et assistante à EDUCO.

Les macarons sont des bonbons à base de meringue mélangés à des œufs, de la farine d’amande, du sucre, et garnis d’une ganache.  La recette originale, qui est simple, a été créée en Italie en 1533, par le chef des Médicis, et a depuis évolué pour devenir un régal « double-decker », apprécié partout dans le monde. C’est sans doute l’une des pâtisseries les plus populaires en France. Il y a deux boutiques de macarons célèbres à Paris : Ladurée qui est la plus ancienne et Pierre Hermé.