Vous êtes ici

Tous les articles

J’adore les macarons, mais après avoir goûté les meilleurs, c’est vrai que ça devient difficile de trouver quelque chose qui est au même niveau. Les meilleurs macarons, selon moi, se trouvent à la pâtisserie “Hugo et Victor”, qui s’appelle aussi “La Pâtisserie de Luxe.”  J’ai déjà écrit sur les macarons de “Hugo et Victor” (regardez mon article “10 gourmandises à ne pas rater à Paris), et je les emploie toujours comme un point de comparaison avec les autres macarons.

I participated in the EDUCO program in 1995-1996, and it was one of the greatest experiences of my life. Study abroad is a wonderful and unique opportunity to discover a new country, culture and way of life, providing a realistic, first-hand dimension to accompany the classroom learning of the language and history. Paris is one of the most incredible cities in the world, and even two semesters full of sight-seeing are not enough!

Vivre c’est avoir vingt ans à Paris. C’est tomber amoureux plusieurs fois par jour et pour toujours, avec des passantes, avec des copines d’un moment, avec la ville. C’est sentir l’air frais d’octobre, les fleurs des jardins au mois de mai. C’est faire la fête avec des amis de la fac jusqu’à cinq heures du matin et ne pas même sécher les cours ensuite.

Combien de fois penses-tu aux palourdes que tu manges ? C’est un peu bizarre, non ? Un machin visqueux que l’on mange cru et auquel on pourrait associer plein de choses dégoutantes. Je pourrais aussi poser une question un peu plus générale : est-ce que tu n’as jamais mangé de palourdes ? Même si tu n’en as jamais mangé, tu pourras profiter de ma relation compliquée avec cette « délicatesse » que les français aiment tant.

Ce n’est pas du tout un secret que Paris, la ville de la gastronomie et de la gourmandise, cache plusieurs de ses délices dans plusieurs coins. J’ai eu la bonne fortune l’année passée d’habiter à Paris et d’avoir la chance d’explorer pleinement la scène culinaire de Paris. Voici le bilan des résultats, et profitez bien quand vous aurez la chance d’être dans la Ville des Lumières !

Puis-je, cher lecteur épuisé, vous proposer mes services, sans risquer d’être importun ? Restez ainsi allongé au lit, je vous en prie, car je ne suis ici, sous forme d’un beau sylphe absurde dont le nom est Volange, que pour vous raconter mon périple parisien. Décidément, je ne puis dire que tant de bien de mon expérience « dedans Paris, ville jolie », comme le dirait notre cher poète, Clément Marot. Ô, vous êtes d’accord, cher lecteur ! Que d’appas ! Mais les éreintements de la journée ne vous fatiguent point ? Bienfait.

“Un an à Paris a bouleversé ma vie.” Eh, non. Bien que ce soit vrai, c’est trop pathétique. “Paris m’a ouvert la porte vers une liberté invraisemblable de connaître et de savoir ce que c’est la vie.” Non, ca ne va pas non plus. C’est trop névrotique et d’ailleurs banal. Al ors, voyons. Comment commencer?

Greetings reader,
I spent my junior year of college—from September 2008 to June 2009—in Paris via the EDUCO program. Those 10 months represented a new turn and phase of my life. Never before had I been abroad, but I came back with European friends and acquaintances, greatly enhanced foreign language skills, and a more international view of the world.

J’ai commencé mes études de violon quand j’avais 7 ans. En 14 ans, la musique est devenue une telle partie de mon identité que j’ai décidé de passer un semestre dans un des meilleurs endroits pour les artistes : Paris. Depuis mon arrivée, j’ai eu une expérience très riche.