Vous êtes ici

Tous les articles

Le mois de décembre a toujours été un de mes moments préférés de l’année.  J’adore la musique dans l’air, les odeurs de biscuits de pain d’épice et de cidre de pomme, les décorations et les illuminations de Noël qui ornent les façades des magasins et des maisons. Cependant, je n’ai jamais réalisé combien les vacances d’hiver sont importants en Europe, et je les aime!

Il y a trois endroits que j’ai souvent fréquentés pendant mon séjour à Paris…

En venant à Paris pour le semestre, j’appréhendais beaucoup la nourriture française.  Je suis intolérante au gluten, ce qui veut dire que je ne peux pas manger les baguettes, les macarons, les pains au chocolat… bref toutes les bonnes choses où la France excelle.  Est-ce que ça allait affecter mon expérience ? Je pensais que oui, mais ce n’était pas tout à fait le cas ! J’avais oublié que Paris, était quand même une ville très touristique qui peut accueillir des personnes aux restrictions alimentaires. 

Maintenant, j’ai deux musées préférés à Paris : Le Centre Pompidou (qui les Parisiens appellent simplement Beaubourg) et le Musée d’Orsay. J’adore le Musée d’Orsay parce qu’on peut trouver encore l’histoire de l’ancien gare là. Il reste l’horloge gigantesque et tous les tableaux sont organisés d’une manière très logique (pas comme au Louvre où on est vraiment inondé par les tableaux et les sculptures).  Il y a aussi un partie du sol transparent où on peut regarder le quartier autour du musée en haut. C’est vraiment intéressant.

À Paris, il me semble qu’il y a au moins une crêperie dans chaque coin de rue. Les crêperies sont aussi courantes que les Starbucks à New York. Je n’ai donc pas goûté à toutes les crêpes de Paris, mais je peux donner mon opinion car je me suis rendue dans plusieurs crêperies.

D’où vient la crêpe ?

J’ai fait un stage dans une pâtisserie ce semestre, mais je n’ai pas préparé de desserts français. Dans cette pâtisserie, on fait des « cupcakes », des « cake pops », et des « cookies ». Oui, il y a quelques produits français, mais les desserts ressemblent à ceux de Brooklyn plutôt que de Paris. Cela confirme que les jeunes français sont attirés par des choses venant de New York. Je trouve ce phénomène amusant parce que beaucoup d’américains sont obsédés avec tout ce qui est parisien.

Résumé de mon expérience aux restaurants universitaires à Paris, et une comparaison avec les systèmes de restauration aux États-Unis

Dans une ville comme Paris, il est facile de rencontrer des expériences incroyables : manger un repas incroyable, visiter des magnifiques musées, trouver son amour français….  Pendant mes quatre mois ici, Paris est devenu une ville qui aura toujours une place privilégiée dans mon cœur, mais voici ce moment spécial qui a créé cette fascination pour cette ville.

Quand on se rend dans un pays étranger, il est difficile d'organiser des activités !!

Aller à la Tour Eiffel, visiter le Musée du Louvre, manger dans un restaurant français sont des activités faciles. Mais si vous voulez vivre la vie d'un vrai Parisien, c'est plus difficile.

Grâce à EDUCO, nous avons eu plein d'occasions de faire des activités originales à Paris.

Une des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’étudier le français est la danse classique. Presque tous les termes de la danse classique viennent du français (bien sûr, aux Etats-Unis les termes sont assez mal prononcés). Par exemple, les mots comme plié, tendu et pirouette sont tous français et décrivent des pas de danse. J’ai commencé à danser à l’âge de cinq ans et je continue à m’entraîner sérieusement à Duke grâce à notre excellent programme de danse. Franchement, je ne peux pas imaginer vivre sans la danse.

Ma spécialité est l’histoire de l’art, alors Paris est la ville parfaite pour moi. Avant d’arriver en France, je savais que Paris était une ville culturelle, mais maintenant j’ai découvert une capitale marquée par l’architecture. On peut trouver un musée ou un monument dans n’importe quel arrondissement. Il y a les plus connus comme le Louvre, le Musée d’Orsay, l’Arc de Triomphe ou encore l’Opéra Garnier. Mais j’ai eu aussi l’occasion de découvrir des petits musées et  des monuments incroyables.